x En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins promotionnelles et/ou publicitaires, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Pour en savoir plus...
>> Recherche avancée
Actualités
L'œil de l'expert
L'œil de l'expert

Le styrène pourrait engendrer des cancers

Lundi 11 Juin 2018  |  L'œil de l'expert
Le styrène pourrait engendrer des cancers

Les emballages en plastique, les gobelets jetables et le caoutchouc contiennent un produit chimique qui provoque probablement le cancer, a prévenu l'Organisation mondiale de la santé : le styrène.
Ce produit est principalement utilisé pour fabriquer des résines de latex, de caoutchouc synthétique et de polystyrène, dans le but de constituer un emballage en plastique jetable. Selon l'OMS, sa transformation l'a rendu cancérogène pour l'homme.
Ce produit chimique a passé 40 ans classé comme «potentiellement cancérigène», mais cette semaine il a écopé d'un statut plus dangereux. La recherche révèle que les personnes exposées au styrène au travail ont le double risque de contracter la leucémie et un risque cinq fois plus élevé d'un certain type de cancer du nez.

Les experts disent que même si les environnements de travail présentant un risque d'exposition au styrène se sont améliorés au Danemark, où la recherche a été effectuée, il s'agit toujours d'un problème mondial. La recherche a été commandée par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), une branche experte de l'OMS, et l'organisation principale émettra maintenant son avertissement aux pays du monde entier. La recherche du CIRC s'est penchée sur les dossiers de plus de 70 000 personnes qui ont travaillé dans l'industrie danoise des plastiques entre 1968 et 2011. Dans ce qui est la plus grande étude de ce genre, l'équipe a également examiné les preuves provenant d'études animales sur les risques d'exposition au styrène.

ECT : entre santé au travail et performance économique


L'exposition au styrène augmente le risque de leucémie et de cancer du nez

Le Professeur Henrik Kolstad de l'Université d'Aarhus au Danemark a déclaré: «L'étude la plus récente sur le styrène montre que le risque de leucémie myéloïde aiguë, une forme rare de leucémie, est doublé. «Sur les plus de 70 000 personnes incluses dans le projet de recherche, nous avons trouvé 25 cas de leucémie myéloïde aiguë, où l'on s'attend statistiquement à en trouver 10». La recherche a également constaté une augmentation de cinq fois du risque d'adénocarcinome nasosinusal - cancer nasal - chez les personnes exposées au styrène dans l'industrie du plastique. Le styrène est inclus dans le caoutchouc synthétique, certains matériaux d'isolation, les couverts jetables, les emballages en plastique et le plastique de fibre de verre.

Cependant, les recherches menées par le CDC en 2003-2004 ont révélé que moins de la moitié des personnes ont des niveaux mesurables de styrène dans leur corps, et même ceux qui le font ne verront pas nécessairement d'effets sur leur santé.

 

Rechercher : une priorité depuis les cas de leucémie dans l'industrie du caoutchouc aux États-Unis

Le CIRC affirme que l'exploration d'un lien possible entre le styrène et le cancer est une priorité depuis les années 1970, lorsque les Américains travaillant dans l'industrie du caoutchouc synthétique présentaient un nombre inhabituel de cas de leucémie.

Cependant, les scientifiques ne pouvaient pas dire si les travailleurs contractaient la leucémie en manipulant du styrène ou du butadiène, un produit chimique utilisé à côté pour fabriquer du caoutchouc.

Les chercheurs ont donc examiné les dossiers de 456 entreprises danoises qui utilisaient du styrène, mais pas du butadiène, pour fabriquer des plastiques renforcés, comme les entreprises fabriquant des éoliennes et les yachts contenant de la fibre de verre.
Dans le projet de recherche, Mette Skovgaard Christensen, étudiante au doctorat, Henrik Kolstad et leurs collègues ont suivi 73 036 employés au cours de la période 1968-2011. L'information recueillie a ensuite été liée au registre danois du cancer afin de comparer le risque de cancer chez les employés des plastiques avec le risque pour le grand public.

 

Les environnements de travail industriels ont été améliorés

En plus de trouver un lien avec la leucémie, les chercheurs ont examiné le risque de développer un lymphome de Hodgkin et un lymphome à lymphocytes T, mais n'ont pas trouvé le même lien. Le professeur Kolstad dit que les résultats danois reflètent les péchés du passé.

Il a déclaré que des améliorations significatives ont été apportées aux environnements de travail dans l'industrie des plastiques renforcés danois ces dernières années, mais globalement le problème n'a pas été résolu.

 

Source : www.dailymail.co.uk

« Retour