x En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins promotionnelles et/ou publicitaires, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Pour en savoir plus...
>> Recherche avancée
Actualités
Témoignages
Témoignages

CQP Plasturgie via l'ADC : Témoignage de l'entreprise TECMAPLAST

Lundi 06 Février 2017  |  Témoignages
CQP Plasturgie via l'ADC : Témoignage de l'entreprise TECMAPLAST

La société TECMAPLAST a placé la certification et la montée en compétences de ses salariés au cœur de sa politique RH. En bénéficiant d’un financement  via le dispositif de financement  Action de Développement des Compétences, TECMAPLAST a exploité ce levier pour mettre en place des Certificats de Compétences Professionnelles (CQP) au sein de ses ateliers. L’interview de Madame Bretin, Responsable des Ressources Humaines, et de ses équipes illustre les opportunités qu’offrent ce dispositif à l’échelle d’une organisation.

 

► Partie 1 : Le cadre du projet et les enjeux pour l’entreprise TECMAPLAST

Prise de parole de Madame Bretin, Responsable des ressources humaines 

Madame Brettin o En quelques mots, décrivez l’activité de TECMAPLAST ?

Créée en 1979, TECMAPLAST est une société, située au cœur de la Plastics Vallée (Martignat), spécialisée dans la conception et la fabrication de pièces techniques et d’aspect en thermoplastiques par injection. Fort de ses 240 salariés, dont 140 en France, TECMAPLAST a développé son expertise dans les secteurs de l’automobile, de l’industrie électrique et du ferroviaire. Ses technologies sont l’injection (mono-matière / bi-matière / bi-matière silicone), la décoration (peinture / marquage / Décoration / Soudure US / gravage laser).

o Quelle(s) problématique(s) rencontrez-vous au niveau de la gestion du personnel ?

L’évolution des besoins des clients et des marchés rend nécessaire des mutations technologiques et organisationnelles de l’entreprise ; Il est ainsi apparu nécessaire de faire progresser les compétences des salariés Opérateurs, favoriser la mobilité interne et anticiper sur l’évolution des métiers.

o En quoi la certification de vos salariés s’est révélée comme étant une solution ?

La formation qualifiante est source de motivation pour le personnel, maintient son employabilité et permet à terme de développer la polyvalence et polycompétence.

o Quels arguments ont été décisifs auprès de votre direction pour inclure ce dispositif dans votre politique RH ?

  • S’appuyer sur un dispositif de la branche Plasturgie, permettait  de proposer aux salariés un parcours qualifiant, le Certificat de Qualification Professionnelle Plasturgie (CQPP), tout en ayant la possibilité de personnaliser le contenu du parcours à notre spécificité d’entreprise.
  • L’aide au financement et au montage des dossiers, apportée via l’OPCA de la Plasturgie DEFI,  était également intéressant.


► Partie 2 : La mise en place du projet

Prise de parole de Madame Bretin, Responsable des ressources humaines 

o Comment avez-vous débuté le projet et quels ont été les principaux intervenants pour faire avancer ce projet ?

Constitution d’un groupe de travail composé des fonctions suivantes :

  • Direction Industrielle
  • Responsable de Production
  • Responsable d’atelier et Encadrement intermédiaire
  • Responsable RH

Choix de la population et du secteur concernés :

  • Démarrage de l’action à l’atelier de finition, la population concernée étant donc les Opérateurs finition. Qualification ciblée : le CQPP « Opérateur spécialisé en plasturgie, spécialité Assemblage- Parachèvement-Finition »
  • Effectif limité à  un groupe de ~ 5 salariés afin d’éviter une trop grande désorganisation de l’atelier. Désignation des tuteurs qui accompagneront les stagiaires

o Comment avez-vous communiqué et sélectionné les salariés pouvant participer à ce dispositif ?

Les différentes étapes : 

  1. Présentation du projet à la Délégation Unique du personnel et Délégué Syndical
  2. 1ere réunion de présentation du projet à l’ensemble des salariés de l’atelier, en présence du Centre de Formation Plasturgie
  3. Désignation des personnes concernées : Opérateurs volontaires de l’atelier n’ayant pas d’autres projets personnels en cours ou en prévision (CIF…) et ayant les prérequis nécessaires pour engager un parcours de formation (notamment lecture/écriture/logique/calcul)
  4. Délai réflexion des salariés
  5. Réponse des intéressés
  6. Test de niveau (prérequis préalables à la formation)
  7. Sélection des candidats et constitution du groupe de stagiaires
  8. Nouvelle réunion de présentation détaillée du parcours de formation (planning…)

o Avez-vous rencontré des difficultés pour la mise en place de ce projet ? Quelles sont-elles ?

Pas de difficulté particulière, il faut néanmoins :

  • Bien communiquer sur le projet en amont et tout au long du dispositif.
  • Convaincre les salariés de l’intérêt pour eux d’un tel dispositif et lever les éventuelles appréhensions des uns et des autres pour se lancer dans un parcours qualifiant.
  • Dégager du temps aux tuteurs et au Responsable du service concerné pour pouvoir accompagner les salariés tout au long du parcours.
  • Ceci est une condition nécessaire au bon déroulement et la réussite du projet.
  • Anticiper les absences pour pallier les remplacements du personnel en formation.


► Partie 3: L’expérience CQP à travers point de vue des salariés

Prise de parole par plusieurs salariés ayant suivis un CQP en 2015 sur les questions ci-dessous :

Témoignage de Sumeyra ERDOGAN - Conducteur junior ligne de peinture

Madame Erdogan


o En quelques mots, décrivez votre parcours professionnel et le poste occupé avant la certification ?

Je travaillais comme Opératrice Finition depuis 2007,  au montage et assemblage des produits.

 

o Avez-vous découvert de nouvelles compétences ou expertises grâces à ce CQP ?

Oui, j’ai découvert l’injection, les différents types de matière et le vocabulaire technique.

o Avez-vous évolué au sein de l’entreprise suite à ce CQP ?  Si oui, Sur quel poste ?

Oui, suite à ce CQP, j’ai demandé à être formée au fonctionnement de la ligne de peinture, et après un nouveau parcours de formation interne, j’ai obtenu un poste de Conducteur ligne de peinture junior.

o Si oui, Auriez-vous pensé évoluer sans ce dispositif ?

Avant le CQP, je pensais déjà à une évolution, mais grâce à celui-ci j’ai pris confiance en moi.

 

Témoignage de Guylaine REBOULET - Opératrice Ilot

Madame Reboulet - Tecmaplast

o En quelques mots, décrivez votre parcours professionnel et le poste occupé avant la certification ?

J’ai débuté dans le secteur plasturgie en 2002 en tant opératrice soufflage. En 2004, j’ai intégré TECMAPLAST, dans un 1er temps comme Opératrice injection puis Opératrice finition.

o Avez-vous découvert de nouvelles compétences ou expertises grâces à ce CQP ?

Oui, la formation CQP m’a permis d’approfondir mes connaissances dans le domaine de la plasturgie, (par ex. choix d’une matière plutôt qu’une autre…), dans le fonctionnement des machines (par ex. la soudure à ultrasons) et prendre conscience des risques et de l’importance de bien respecter les règles de sécurité.

o Avez-vous évolué au sein de l’entreprise suite à ce CQP ?  Si oui, Sur quel poste ?

Suite à ce CQP, j’ai évolué dans l’entreprise, je suis passée du secteur finition au secteur injection où l’on m’a formé à effectuer des tests qualité sur des produits : traction, compression, choc, sur des pièces destinées au marché ferroviaire et automobile. J’ai également été formée au contrôle qualité et je remplace dorénavant l’Animatrice qualité en son absence.

o Si oui, Auriez-vous pensé évoluer sans ce dispositif ?

Cette formation m’a appris beaucoup de choses et m’a motivé, elle m’a permis d’évoluer dans l’entreprise.

 

► Partie 4 : Conclusion

Prise de parole de Madame Bretin, Responsable des ressources humaines 

o Quel(s) sont les principaux bénéfice(s) de la mise en place de ce dispositif ?

Tout d’abord un retour très positif des participants qui ont tous obtenu le CQP et apprécié ce parcours qualifiant. Une plus grande confiance en eux, ils se sont rendu compte qu’ils étaient capables de se remettre dans un parcours d’apprentissage et de le réussir, bien qu’ils aient quitté l’école depuis un certain temps.
Cela a même « donné des ailes » à certains d’entre eux pour oser s’engager dans d’autres apprentissages ou d’autres voies (réorientation professionnelle via le CIF, changement de fonction ou mobilité interne…) Le bilan global est très positif.

Suite au jury de validation, les « diplômés » ont été mis à l’honneur lors d’une remise des diplômes festive, en présence de l’ensemble de leurs collègues et de la Direction de l’entreprise. Une forte implication de la Direction et un accompagnement tout au long du parcours par l’encadrement de proximité et les tuteurs ont permis de réussir ce projet.

o Comment TECMAPLAST poursuit aujourd’hui la mise en place de ce dispositif ?

Un 1er groupe de 5 salariés a démarré le programme ADC+ en 2015, un 2e groupe de 6 personnes a suivi en 2016. Un nouveau groupe est prévu au plan de formation 2017.

Remise de diplôme CQP Plasturgie - Tecmaplast 2015

 


 

Logo tecmaplast

Retrouvez toutes les informations sur la société TECMAPLAST sur le sur le site www.tecmaplast.fr

 


 

 

« Retour