x En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins promotionnelles et/ou publicitaires, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Pour en savoir plus...
>> Recherche avancée
La démarche CQP
Téléchargez votre kit CQP

CQP Plasturgie : mettre en place une VAE en démarche commune

Vae Cémarche communeDans le cadre d'une démarche commune de VAE, le candidat et son entreprise avance ensemble dans ce projet de certification des compétences. Il s'agit d'une relation gagnant-gagnant apportant des béénfices à chacune des 2 parties.
 
Pour le salarié, la VAE apporte immédiatement et à moyen terme : 
• un accès à des certifications et des titres (hors formation)
• des possibilités d'évolution interne sur de nouvelles missions
• des possibilités d'évolution de carrière

Pour l'entreprise, la VAE est un des leviers de compétitivité à exploiter dans une stratégie RH globale, pour :
•motiver et valoriser vos salariés en renforçant l'interêt qu'un salarié peut porter à son poste de travail
•fidéliser les salariés au sein de l'organisation •développer l'image de marque de l'entreprise en  certfiant les compétences développées en interne
•faciliter la connaissance et la structuration des postes et des fonctions
•optimiser les coûts de formations du personnel

1 . Étude préalable :

Dans cette étape l'employeur et le salarié doivent faire un état des lieux des compétences acquises afin de définir la certification accessible. Ce repérage doit être effectué par un intervenant habilité par la CNPE de la plasturgie ayant la compétence des conduites d'entretien. Une conduite d'entretien reprend les phases suivantes  :

  • phase préliminaire : phase d'information et de compréhension de la démarche. Cette phase permet également de valider la motivation du candidat pour sa démarche VAE.
  • phase d'investigation : phase de test et de sondage pour  faire un état des lieux des compétences personnelles et professionnelles par le candidat.
  • phase de conclusion : phase de synthèse qui permettra de définir, si nécessaire les besoins en terme de formation complémentaire

2 . Recevabilité du dossier de candidature :

2.1. Envoi du dossier  :

Après avoir défini la certification visée, le candidat doit formaliser sa demande via un dossier de candidature et l'adresser au secrétariat des CQP Plasturgie.

2.2. Examen du dossier :

  • En cas d'avis positif : le candidat peut avancer dans sa procédure VAE et préparer son dossier.
  • En cas d'avis négatif : le candidat peut faire une recours devant  le jury paritaire national pour contester ce refus

2.3. Préparation à l'évaluation :

Deux documents sont remis au candidat pour continuer sa démarche de VAE:

  • Le guide de préparation de l'évaluation  : propre à chaque CQP plasturgie, il aide le candidat à formaliser et à apporter les preuves de son expérience. A partir de ce guide, le candidat rédige un dossier de VAE qui comprend  une description de l'expérience professionnelle et personnelle et des preuves de la réalité de la pratique professionnelle.
  • Le livret d'évaluation des compétences : cet outil rassemble l'ensemble des compétences constitutives par CQP

3. Évaluation des compétences :

3.1. Les modalités d'évaluation des compétences :

  • un entretien avec le jury : d'une durée d'environ 1 heure, cet entretien permet au jury de confirmer certaines informations transmises dans le dossier VAE.
  • une observation des activités du candidat en situation de travail au sein d'un organisme de formation 

3.2. Le jury d'évaluation :

  • un professionnel du métier ayant des connaissances sur le métier, les process et les outils 
  • un évaluateur CQP faisant parti de l'organisme de formation

3.3. Fin de l'évaluation :

En concertation avec le professionnel, l'évaluateur CQP valide ou non l'acquisition des compétences 
Le livret d'évaluation des compétences est alors transmis au secrétariat des CQP Plasturgie.

4. Délibération du jury paritaire national  :

4.1. Consultation du dossier :

Un dossier complet est remis au jury paritaire national regroupant les éléments suivants :

  • le livret d'évaluation des compétences 
  • le dossier du candidat 
  • le guide pour le jury paritaire nationale 

4.1. Délivrance partielle ou totale du CQP :

 Le jury paritaire national peut alors statuer sur le dossier présenté par :

  • une délivrance totale : l'ensemble des compétences du CQP
  • une délivrance partielle : le candidat garde pendant 5 ans les compétences validées. Il peut compléter les compétences manquantes par une formation ou l'expérience professionnelle au sein de son entreprise