x En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins promotionnelles et/ou publicitaires, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Pour en savoir plus...
>> Recherche avancée
Actualités
L'œil de l'expert
L'œil de l'expert

Formation un soutien au financement pour pallier les contraintes de la réforme

Vendredi 17 Janvier 2020  |  L'œil de l'expert
Formation un soutien au financement pour pallier les contraintes de la réforme

La branche a proposé une mesure transitoire validée en CPNEFP. La commission paritaire nationale de l’emploi et de la formation professionnelle (CPNEFP) a validé un dispositif transitoire d’urgence en soutien au financement de la formation des salariés dans les entreprises de plasturgie dès janvier 2020.

Pour rappel le contexte du financement de la formation professionnelle pour 2020 est le suivant :

  • Les actions de formation éligibles au dispositif PRO-A doivent être inscrites dans une liste de branche faisant l’objet d’un accord étendu.
  • La nouvelle application CPF ne permet pas, dans sa première version, les abondement proposés par la branche professionnelle pour des raisons techniques.
  • Le plan de développement des compétences est limité aux établissements de moins de 50 salariés.
  • Seul le contrat de professionnalisation reste mobilisable mais difficilement pour les salariés en poste.

Malgré un enjeu fort pour cette année 2020, la branche ne pouvant plus abonder, le recours aux CQP risquait de fortement diminuer. De plus, l’application CPF ne semble pas faciliter l’orientation vers les formations pourtant coeur de métier pour les entreprises de plasturgie. En effet, certains CQP Plasturgie non-inscrits au RNCP ne sont plus accessibles via le CPF.

C’est également dans ce contexte que s’inscrit l’obligation de réaliser les premiers bilans liés à l’entretien professionnel permettant notamment de vérifier que chaque salarié a suivi une formation au cours des 6 dernières années.

Pour soutenir et poursuivre l’effort de formation des entreprises de plasturgie et pallier ce contexte complexe pour ne pas dire compliqué, la CPNEFP valide la mise en place d’un dispositif de soutien aux formations définies comme prioritaires pour la branche, pour les certifications ou blocs de compétences ciblés, soit les CQP Plasturgie.

 

 

Tous les établissements, avec des conditions de financement différenciées par taille et tous les salariés des établissements de la convention collective sont concernés.

Rappelons enfin que ce dispositif est transitoire.

Pour tout renseignement sur ce dispositif transitoire d’urgence, vous pouvez contacter Allizé-Plasturgie ou votre conseiller OPCO 2i.

Sophie Rougemont
Responsable communication Pôle formation et innovation placement

« Retour