x En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins promotionnelles et/ou publicitaires, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Pour en savoir plus...
>> Recherche avancée
Actualités
Témoignages
Témoignages

Interview : Les besoins de notre filière restent une priorité pour le développement de nos entreprises

Lundi 02 Décembre 2019  |  Témoignages
Interview : Les besoins de notre filière restent une priorité pour le développement de nos entreprises

Annoncée depuis plusieurs mois comme un véritable big bang, la réforme de la formation professionnelle, livre chaque jour un peu plus de précisions sans pour autant apporter encore l’intégralité des réponses. Et pourtant l’enjeu est de taille, pour tous les secteurs, mais encore plus pour l’industrie et la plasturgie.

En effet, la filière Plasturgie et composites, comme plusieurs secteurs industriels peine à intégrer des jeunes dans ses cursus de formation. A titre d’exemple, cette année encore, malgré une bonne rentrée au Cirfap qui a vu une progression du nombre de ses apprentis, et ce sur les différents territoires, de nombreux industriels ne pourront accueillir de jeunes au sein de l’entreprise… Faute de candidats. Si les diverses actions de communication et promotion portent leurs fruits, elles ne permettent toutefois pas de répondre à la demande croissante des entreprises.

L’apprentissage est au coeur de la réforme, en facilitant à priori le déploiement dans les lycées ou entreprises par exemple. Séduisant en apparence, ce dispositif ne devrait cependant avoir que peu d’impacts dans la plasturgie, en tout cas sur la zone Est de la France, car des formations en apprentissage au sein des lycées sont déjà en place de longue date avec cette année par exemple des formations BTS à Ingersheim, à Canet en Roussillon, à Monistrol, … Au regard des orientations prises, notamment sur le financement, rien ne garantit que les nouvelles dispositions législatives permettent un accroissement du nombre de jeunes formés en plasturgie, et nous pourrions peut-être même connaître une situation inverse.

Quant au maintien de la qualité de la formation, le doute est encore plus grand dans un contexte de forte libéralisation du marché. Il s’agit d’être vigilant : des organismes de formation nouveaux sur des formations à nos métiers très techniques assureront-il un taux de réussite de 92% comme le Cirfap l’affiche encore cette année toutes sections confondues ?

Face à la difficulté régulière de recrutement de jeunes diplômés en plasturgie, la profession a construit depuis plusieurs années des dispositifs complémentaires pour amener de la compétence autrement au sein des entreprises, et dans les ateliers de production particulièrement. C’est notamment le cas au travers du développement de nombreux Certificats de Qualification Professionnelle (CQP) permettant des progressions pour des collaborateurs en place dans l’entreprise. La réforme en repensant fortement le dispositif de la formation devrait ouvrir de nouvelles perspectives et une réelle souplesse pour les industriels. Mais les modalités d’application ne sont pas encore complètement connues, à l’image des nouveaux organisme financeurs OPCO (OPCO 2I pour le champ de la plasturgie) encore en phase de constitution. Néanmoins, soucieux d’apporter dès à présent une réponse adaptée aux attentes des industriels, les organismes de formation de la branche, à l’exemple du CFP se sont emparés de cette problématique pour imaginer des solutions nouvelles.

C’est aujourd’hui le cas au travers du développement de l’innovation pédagogique, de la formation distancielle (y compris pour de la formation technique), de la formation en situation de travail, ou encore du développement de blocs de compétences. Ces outils innovants sont, pour certains à votre disposition, pour d’autres en phase d’expérimentation. N’hésitez pas à vous rapprocher de vos contacts habituels pour en savoir plus.

Benoît Dorsemaine
Délégué Général d'Allizé-Plasturgie

Télécharger le document

« Retour